Pour couple

La thérapie de couple commence à entrer, doucement, dans les habitudes des français, lorsqu’ils se trouvent en difficulté. Ce sujet n’est plus un tabou. Toutefois, la démarche reste difficile.

Pourquoi consulter en couple?

Vous avez le sentiment que la communication avec votre conjoint(e) est complexe, voire impossible?

Que votre couple se trouve dans une impasse?

Que vous avez « tout tenté » sans voir d’évolution?

 

La première consultation peut survenir suite à une consultation psychologique individuelle, où votre thérapeute a pu vous conseiller de consulter avec votre conjoint.

Tout d’abord, rappelons que la consultation en couple ne se substitue pas à une consultation individuelle. Les objectifs et les modalités sont différents de ceux d’un accompagnement individuel.

Première étape: proposer une consultation à deux

L’initiative de s’engager dans une thérapie de couple vient généralement d’un des deux conjoints. Il est souvent difficile d’exprimer cette envie à son partenaire, afin qu’il accepte d’une part la proposition puis, d’autre part, la consultation.

Convaincre l’autre n’est pas toujours aisé pour différentes raisons:

  • La peur de révéler leurs difficultés devant un étranger
  • La peur d’être jugés

Ces craintes peuvent être en lien avec la difficulté que le couple traverse, mais aussi si l’un ou l’autre ou les deux partenaires ne sont pas familiers des « psys » et/ou ne croient pas à l’efficacité d’une approche psychologique. Le rôle du thérapeute est de considérer ces réticences et de rassurer les participants lors du premier rendez-vous.

Celui qui propose la consultation en couple doit veiller à le faire dans un moment où la relation est la plus apaisée possible. Si cette proposition se fait lors d’un désaccord, la thérapie sera vécue comme une punition, un moyen de prendre le dessus sur l’autre. « Puisque que c’est comme ça, je t’envoie en thérapie ». Dans ces conditions, la colère et la culpabilité peuvent l’emporter et rendre impossible l’accord du conjoint pour une consultation.

Consulter en couple est une démarche constructive de recherche de solutions. L’intervention d’un tiers, médiateur, doit permettre de sortir des impasses dans lesquelles les couples se trouvent par la force de l’habitude.

Deuxième étape: la consultation

Lors de la rencontre, au premier rendez-vous, le psychologue va fixer un cadre, et recueillir les attentes et les souhaits de chacun des participants sur l’accompagnement. Les difficultés du couple seront également exposées. Cette rencontre est le moment d’interroger le professionnel. Il est important que chacun se sente à l’aise dans le cadre et avec le psychologue pour travailler et établir une relation de confiance.

Chacun pourra exposer son point de vue dans un espace respectueux de la parole et des émotions de chacun. La responsabilité du thérapeute est de veiller à offrir cet espace.

Les techniques d’accompagnement varient en fonction de la formation du thérapeute. En règle générale, elles sont centrées sur le mode de communication du couple. La durée des séances et de l’accompagnement est variable en fonction de la demande et du couple.

Et après? L’issue de la thérapie de couple

La thérapie de couple a pour objectif de développer la communication, la prise de conscience des modes de fonctionnement et d’introduire des changements. Pour cela, il pourra être proposé des exercices et/ou des réflexions à réaliser pendant ou entre les séances.

L’issue d’une thérapie réussie peut être variable. Le rôle du thérapeute n’est pas de ré-unir ou de dés-unir le couple. Il s’agit, pour chacun, de prendre conscience des mécanismes présents dans leurs difficultés de couple et de trouver un moyen d’y répondre.

Parfois, les changements qui se produisent permettent au couple de renouveler son engagement, de repartir sur des bases saines. D’autres fois, les changements rendent possible une séparation dans le calme,  ce qui représente un bénéfice pour les participants et la famille, en particulier lorsqu’il y a des enfants.